Pointe-Noire

Informations pour le Centre de formation Professionnelle   Don Bosco de Pointe Noire.

HISTOIRE

Les salésiens de Don Bosco sont arrivés en 1959 a l’aube de l’Independence  à Pointe Noire  ville en pleine  essor, (ville portuaire, pétrolière, capital économiques) pour s’occuper  de la formation professionnelle a Saint Pierre. Il propose une formation d’avenir et de qualité.

L’Ecole est opérationnelle depuis 1951, elle à commencer avec les Spiritains.

En 1966 par la Nationalisation on  perde l’école ( qui aujourd’hui s’appelle 12 Aout)

Mais les Salésiens reste à Pointe Noire. Et pensent a Tié-Tié ,en 2017 sont 50 ans ici de permanence dans ce quartier.

A saint Pierre on  continue à s’occuper de la formation technique en cours du soir ,la durée de la formation est de trois ans sanctionné par un certificat d’aptitude professionnelle. Les enseignements étais reparti comme suit : Français :Père Tisserant et Guillot. Dessin industrielle : Père Vang Agt. Mécanique générale : M. Tchiamas. Menuiserie : M. Batchis Bernard. Mécanique auto M.Prie Pierre. Les cours de soudure étaient dispensé par des spécialistes de la société Air Liquide. La plupart des travaux étaient destinés à certaines sociétés  qui en faisaient demande.(CFCO,SCKN, CCSO).

Pourquoi ? Don Bosco lui même a appris 13 métiers dans sa jeunesse pour se maintenir car sa famille étais très pauvre. L’éducation est le meilleur remède contre la misère  . Voilà l’intérêt des salésiens pour les jeunes et la formation technique.

En 1992 arrive le Centre Professionnel à Tiè-Tié, en  cours du jour, qui s’appelle « Bon accueille »  qui a eu plusieurs aménagement selon les possibilités .  Par exemple les année 2000 Eni-Congo a financé 4  nouvelle salle des classes. Mais sa deviennes un ‘école comme beaucoup en perdent la relations avec les entreprises  et en partie la qualifications des enseignants(les meilleurs techniciens parte en mer).

En 2014 l’Union Européenne   a construit un joli bâtiment  et relancé le Centre par plusieurs activité ,la qualification des enseignent ,l’informatisation ,l’achat de matériel  pour les ateliers ,la sensibilisation, les   cours informelle, journées portes ouvertes,  mieux organisé le bureau de l’emploi.

Chaque année grâce a l’Union Européenne il y a des bourses pour le meilleur élèves et de bourses de vulnérabilité,  vues  les difficultés économiques nous avons augmenté les bourse de vulnérabilité  qui passe de 40 a 60.

L’année passée le Ministère de la formation qualifiante et de l’emploi et la Banque mondiale a lancé le PDCE(Projet pour le développement de compétence et l’Employabilité). 127 jeunes ont été formés en menuiserie, mécanique auto e générale ,électricité et soudure et actuellement ont terminé le stage et ils sont à la recherche de l’emploi. La  deuxième vague est prévu pour  , Avril 2018.

Dans le domaine de l’électricité est commencé un deuxième cycle en Energie management en partenariat avec Total-Congo-Icam-Schneider et sou- traitantes de Total.

L’atelier a commencé avec 12 élèves choisi sur une centaine sur toute Pointe Noire. Tous auront du travaille à la fin de la formation des deux ans. La majorité de nos élèves chôme au quartier car l’école en bonne parti ne réponds plus  aux vrais besoins des entreprises ,car les sociétés  pétroliers demande des ouvriers qualifiée . On est en train de faire un effort pour  relancer l’Ecole.

Le dernière née au Centre c’est le Pnud  avec le Ministère de la jeunesse, un Projet de Prévention de la radicalisation des jeunes en République du Congo .  110 jeunes sont  en train de se  former ,ils auront après trois  mois de stage pour la recherche de l’emploi.

Pour donner des employés a tout prix son commencé des cours du soir sur les nouvelles technologie de l’automobile(électricité et électronique)  ,informatique ,graphisme et automatisme électriques, fréquentés même par des anciens élèves(qui ont obtenu la reconnaissance juridique de leur Associations le 13 décembre 2016).

Avec ENI- Congo il y a un projet de  foyer améliorés pour nos maison et il y a 10 soudeur qui ont suivi une formation pour fabriquer ces foyers. Il nous semble très couteux ces foyer car les matières premières viens d’ailleurs.

Avec Eni et sous-traitants est commencé une formation en alternance pour 12 jeunes dans les métiers de la métallurgie( Chaudronnerie, tuyauterie et soudure) on espère que a la fin des deux ans de formation tous ces jeunes seront employées.

Il y a de plus en plus des cours sur l’entreprenariat car il manque une culture pour cela.

Tous les ateliers devrait trouver un équilibre entre formation et production ,difficile pour le moment :l’atelier de menuiserie n’a pas d’élèves pour manque de considération du travail manuel.(sauf avec le PDCE il y a eu 5 élèves).

Les nombres des jeunes augmente dans la formations, cette année est possible arriver presque a 600 jeunes dans les différentes cours formelles(292 jeunes) et informelles(PDCE 180),(PNOUD 110)  ;si les salles des classes sont suffisantes,  les atelier risque d’être des magasin car ils sont trop petit, on fait la pratique dans les couloirs ou dans la cour au milieu des bruit. Il faut trouver d’autres endroit pour les ateliers.

Le pourcentage des jeunes qui travaille à la sortie est réduite ;environ 7-8% pour nous cours formelle,12% pour les PDCE, le PNOUD est en cours.

Don Bosco nous a dit «  Occupe toi des jeunes si tu ne veux pas que les jeunes s’occupe de toi »car dans le chômage on risque la violence, le banditisme et pas mal d’autre problèmes.

PROJET EDUCATIF

NOTRE SITUATION

Le Centre de Formation Professionnelle Don Bosco (CFPDB) de Pointe-Noire, ville  capitale économique,  pétrolière et portuaire,  situé dans  le quartier populaire de Fond Tié-Tié .

Il a pour vocation la formation aux valeurs humaines, chrétiennes, et la qualification professionnelle des jeunes  défavorisés  en vue de  leur insertion dans le monde du travail(salarié e/ auto emploi)  et participation active  au développement .

Entend  promouvoir  une éducation qui a pour but de  consolider les savoirs : savoir-faire, savoir-être   et se prendre en charge dans la vie.

La bonne théorie fait la bonne pratique, et la pratique donne le gout pour la théorie.

De plus en plus il y aura de stage pour la recherche de l’emploi (formation par alternance).

Le meilleur diplôme est le métier mais le  Centre Professionnel décerne aussi un certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) aux élèves qui arrivent  au terme de leur cycle de formation. Des bourses seront données aux meilleurs élèves chaque année et des Kits  pour commencer le travail aux meilleurs finissent.

Le dossier portant sur l’agrément du Centre de formation professionnelle est en cours.

Situation de la jeunesse de Pointe Noire

  • Une jeunesse défavorisée, oisive, libre et qui souffre de tous les maux qui minent la société par exemple, le chômage, la vie facile, l’abandon des parents etc;
  • Une jeunesse dynamique qui veut faire de la malchance, (de l’échec scolaire) leur chance. Les jeunes ont plus de solutions que des problèmes.
  • Une jeunesse qui a la volonté d’apprendre un métier dans le but de travailler dans les ateliers ou entreprises et contribuer au développement sociale.
  • LES DÉFIS
  • Faire du Centre de formation Professionnelle Don Bosco un cadre d’épanouissement(ni tous ingénieurs ni tous manœuvres mais ouvriers qualifiés)qui met au centre l’apprenti ;
  • Améliorer les équipements des ateliers.
  • Favoriser la formation d’un Corps enseignant qui se sente une communauté et éduque a la vie social, économique, humaine ;
  • Faire fonctionner les GAP(Groupement d’action Pedagogique).
  • Maitre un frein a l’abandon scolaire à la dictature de l’ignorance
  • Améliorer et diversifier le niveau des apprentis;
  • Soigner la formation des enseignants ;
  • Faire de la discipline la règle d’or
  • Inciter les jeunes au leadership et à l’entreprenariat.

OBJECTIF GÉNÉRAL

  • Promouvoir les compétences techniques et qualifiante des jeunes dans une ambiance de famille responsable, de respect mutuel, de collaboration et de coresponsabilité suivant le style éducatif de Don Bosco en vue de l’insertion sociale des jeunes.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

  • Promouvoir l’esprit d’équipe et de collaboration dans les activités  ;
  • Donner une formation adéquate aux besoins du monde du travail et soignée, orientée vers les valeurs de la vie tout en éduquant avec le cœur de Don Bosco ;
  • Accompagner les jeunes après la formation en vue de leur insertion dans le monde du travail.

LIGNES D’ACTION

  • Préparer avec soin nos interventions en classe ;(utiliser des techniques audiovisuelle)
  • Prendre tous ceux qui s’inscrit au concours, qui a 12 de moyen passe en premier année
  • Institutionnaliser(ce qui se construit continuellement) les cours informelles pour les jeunes défavorisés d’âge…
  • Eviter l’abandon scolaires pour les meilleurs et pour le cas vulnérable par des bourses en fin du premier trimestre
  • Faire un Cours pour autocad au finissent
  • Organiser une heure par semaine un Cours sur l’entreprenariat pour les finissent  ;
  • La rencontre avec les parents d’élèves se fera une fois/trimestre avec la remise des bulletins par les enseignants;
  • Les réunions des enseignants auront lieu le samedi de 12h00 à 14h00 (Les GAP);
  • Une fois/trimestre : session de formation pédagogique des enseignants après les évaluations ;
  • Bien utiliser le Cahier de liaison Ecole –Parents, et le porte du Badgé (retirer à l’entrée et donner à la sortie)
  • Mettre à la disposition des enseignants le Projet éducative et des élèves le règlement intérieur de l’établissement.

MOYENS

  • En créant par le travail et le dialogue, une communauté  : de collaboration et respect mutuel ;
  • En transmettant à travers les Cours  de l’interprétariat , les valeurs civiques et morales pour faire de l’élève un honnête citoyen ;
  • En chaque début d’année les professeurs se réunissent en G.A.P. (Groupe d’Action Pédagogique) pour réviser et corriger les programmes, présenter les besoins en matériel et travaux pratiques, réfléchir sur la production des ateliers, élire un coordonnateur de chaque A.P.;
  • Dynamiser le bureau des parents d’élèves et connaitre le rôle de chacun (ce bureau se retrouvera au moins 1 fois par trimestre);
  • En encourageant le travail Pédagogique par module ;
  • En veillant, avec la collaboration des parents, à ce que chaque élève finissant et non, puisse bénéficier d’un stage ;
  • En rendant nos ateliers productifs même la mécanique auto  générale,soudure et l’électricité;
  • En négociant de partenariat entre le Centre Professionnel et les entreprises ou ateliers  de la place ;(La journée portes ouvertes)
  • En faisant que le magasin(responsabiliser les professeurs et l’élève par sa caisse a utile ) et la bibliothèque (consultation sur place)soient au service des professeurs et des apprentis ;
  • Que les cours dispensés aient un rapport étroit avec les exigences du Ministère de l’Enseignement Technique et de la formation qualifiante, en vue de l’obtention des diplômes officiels et la facilitation de l’insertion des jeunes dans le monde professionnel .Nous souhaitons  même la signature des Entreprises ou les jeunes font les stages.
  • En renforçant avec le concours du Conseil Pédagogique les compétences des enseignants ;
  • En faisant la promotion de notre savoir-faire à travers les activités suivantes : journées portes ouvertes, émission à la radio, Forum de l’entreprenariat, vente de la production en fin d’année, prospectus…..
  • Programmer des rencontres avec les parents d’élèves et son bureau ;

DIMENSION CULTURELLE ET ASSOCIATIVE

DEFI

  • Faire connaître et appliquer le système éducatif salésien

OBJECTIFS

  • Promouvoir une ambiance de Famille responsable et l’esprit d’initiative dans les rapports entre salésiens, enseignants,  ateliers, apprentis et parents.

LIGNES D’ACTIONS

  • En organisant périodiquement des activités récréatives ;
  • En favorisant et en soutenant le fonctionnement de l’association des parents d’élèves ;
  • En favorisant la création d’un Cercle d’animation culturelle du centre ;
  • En organisant périodiquement des moments de rencontres entre les professeurs et les parents d’élèves ;
  • En valorisant et en soignant les rapports interpersonnels ;
  • En accompagnant les élèves finissant vers l’autonomie par la création de groupement, coopérative ;et en rentrent dans l’association des anciens élèves

MOYENS

  • Les apprentis se constituent en petit groupe pour le travail en atelier et l’entretien (salles de classe, cours, toilettes) du Centre de manière rotative, sans la considéré comme une sanction ;
  • Par leur présence au milieu d’eux au moment des loisirs et par leurs conseils, les enseignants entretiennent un rapport éducatif qui aide les apprentis dans leur croissance ;
  • La participation aux Fêtes Salésiennes (Immaculée Conception, Don Bosco, Saint Joseph, Marie Auxiliatrice…) préparées avec soins, contribuera à l’approfondissement du sens de la vie communautaire sans perturber le calendrier dûment établi, en associant les parents ;
  • Les sorties détentes et les activités sportives sont aussi des moments intenses de partage et de vie en commun, qui consolident l’expérience associative (mise en place des commissions pour renforcer la réussite de l’activité) ;
  • En collaboration avec le Centre des Jeunes, la participation aux grands rassemblements des Jeunes (M.S.J., grande récollection de carême, Pâques des Jeunes…) sera privilégiée comme espace vital où l’apprenti développe le sens de sa croissance, mûrit son identité et vit une expérience chrétienne et ecclésiale marquante ;
  • Deux représentants des parents d’élèves devront être au Conseil de Discipline.
  • l’Animateur de la Bibliothèque nous aideras tous a une initiation à la lecture….

DIMENSION VOCATIONNELLE

OBJECTIFS

  • Aider les jeunes à trouver dignité par le travail et à vivre leur profession comme

LIGNES D’ACTION

  • La formation et les enseignements aideront les jeunes à devenir des ouvriers qualifiés aimant le travail bien fait  ;
  • Accompagner les jeunes à prendre la responsabilité pour leur avenir ;
  • Faire de l’éducation un moyen qui aidera les jeunes à aimer le travail et à se former a la leadership ;

MOYENS

  • Faire du temps de stage (par alternance et des grandes vacances) un moyen pour acquérir l’expérience professionnelle ;
  • Les cours de Formation humaine  contribueront à former les jeunes sur les diverses vocations que l’on trouve dans la société et dans l’église ;
  • Encourager ceux qui désirent s’engager dans la vie religieuse et sacerdotale, ou encore celle des Salésiens coopérateurs;
  • Encourager les jeunes à faire des stages(note de stage sur les Bulletin ) pour acquérir l’expérience professionnelle et s’épanouir dans le métier ;
  • Accompagner les jeunes par les professeurs pendant leur période de stage(rencontre chaque semaine) et dans le compte rendu des stages ;
  • Organiser les récollections pendant les temps forts de l’année liturgique.

DIMENSION EVANGELISATION ET CATECHESE

OBJECTI:

  • Placer Dieu au centre de nos activités et favoriser le vécu des valeurs humaines et chrétiennes.(Cf. Ps. 127, 1)

LIGNES D’ACTION

  • Faire des mots du matin, des cours de culture religieuse ,  de formation humaine des moments privilégiés pour aider les jeunes à s’ouvrir à la vie    ;
  • Soigner de façon spéciale les fêtes salésiennes ;
  • Le cours de religion contribuera à la formation chrétienne des apprentis. Sans faire de prosélytisme, ce cours sera dispensé de manière à susciter chez certains apprentis le vœu de suivre dans leur Paroisses la catéchèse en vue des sacrements ;
  • « Mots du matin » seront de préférence orientés sur des aspects du thème de l’année. La programmation hebdomadaire, la préparation et les  Mots du matin se feront par les encadreurs du Centre ou le salésien de la communauté programmé ;
  • On mettra à la disposition des apprenants des manuels adéquats en vue de leur formation religieuse : les brochures des «  éditions Don Bosco » ;
Lire plus
Retour en haut