L’APPEL DE DIEU : NOTRE IDENTITE VOCATIONNELLE

Notre Identité vocationnelle se définit comme : Ressemblance au Christ et donation totale de notre vie pour les jeunes à l’exemple de Don Bosco ; Responsabilité du processus de la Formation à l’assumer et à la rendre réelle dans les confrères et les communautés ; Fondement d’unité et d’appartenance à la Congrégation ; Cœur de toute la formation, la source de laquelle dépend tout le processus de Formation.

Le type de salésien à former en ACC

  • Sa vie s’identifie à celle du Christ (Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi)
  • Ayant le Christ-Jésus comme Maître et guide
  • Accueillant les médiations humaines dans la foi et par amour pour le Christ
  • Responsable de sa propre formation
  • Conscient de ses faiblesses et capable de s’amender
  • Approfondissant sa connaissance de soi et de l’autre pour une ouverture relationnelle
  • Mettant ses qualités au service des autres
  • Soucieux de sa croissance humaine et spirituelle
  • Fidèle à l’esprit et à la vie du Fondateur
  • Ayant le goût de la connaissance de Don Bosco
  • Ayant Don Bosco comme référence, norme de vie et d’action
  • Vivant la prédilection pour les plus pauvres
  • Luttant contre toute forme d’improvisation par respect pour les destinataires
  • Assumant sa propre formation en vue d’un bon accomplissement de la mission salésienne
  • Epris du sens d’abnégation (…Le salésien ne gémit pas sur son temps…)
  • Guidé par la figure du Christ Bon Pasteur et Don Bosco, modèles de son zèle apostolique
  • Témoignant un attachement inconditionnel à la hiérarchie de la Congrégation et de l’Eglise
  • Cultivant la fraternité comme style de vie communautaire
  • Contribuant à la maturation spirituelle de sa communauté
  • Soucieux du patrimoine communautaire

LES PHASES DE FORMATION

Le Prénoviciat

Selon nos Constitutions “immédiatement avant le noviciat, une préparation spéciale est requise pour approfondir l’option vocationnelle du candidat et vérifier ses aptitudes à commencer un noviciat. Cette préparation s’accomplit dans une expérience de vie communautaire et apostolique salésienne”, qui prend le nom de prénoviciat. Il s’agit de la première étape de la formation du salésien.

Le Noviciat

Le noviciat est le début de l’expérience religieuse salésienne comme marche à la suite du Christ Il « est ordonné à ce que les novices aient une meilleure connaissance de la vocation divine telle qu’elle est propre à l’institut, qu’ils fassent l’expérience du genre de vie de l’institut, qu’ils imprègnent de son esprit leur pensée et leur cœur, et que soient éprouvés leur propos et leur idonéité.

Le Postnoviciat

La première profession ouvre une période de vie consacrée durant laquelle le confrère, soutenu par la communauté et par un guide spirituel, complète son processus de maturation en vue de la profession perpétuelle, et développe, comme salésien laïc ou comme candidat au sacerdoce, les divers aspects de sa vocation.

Le Stage Pratique

Durant toute la formation initiale, on accorde de l’importance non seulement aux études, mais aussi aux activités propres à notre mission.Le stage pratique est une phase de confrontation vitale et intense avec l’action salésienne dans une expérience éducative et pastorale. Pendant ce temps le jeune confrère s’exerce dans la pratique du Système préventif et en particulier de l’assistance salésienne.

La Formation Spécifique

Après le stage pratique, le salésien complète sa formation initiale », disent les Constitutions, avec la formation spécifique. La vocation salésienne est toujours spécifique et les diverses formes de l’unique vocation – laïque, sacerdotale et diaconale – constituent une perspective permanente de la formation. En ce sens, il n’existe en aucun moment de salésien générique, ni par conséquent de formation générique...

La Préparation à la Profession Perpétuelle

Le processus de discernement et l’évaluation précédant l’option définitive, la demande, l’admission et la préparation immédiate à l’acte de la profession ; Un temps nécessaire pour le discernement de la volonté de Dieu qui appelle ; Soutenu par la communauté et l’accompagnateur spirituel, le confrère complète son processus de maturation en vue de la profession perpétuelle.

La Formation Permanente

La Formation Permanente est une disposition de vie et processus global de rénovation du confrère et de la communauté dans les situations de la vie quotidienne. Elle se réalise dans le quotidien de l’accomplissement de la mission.

,,Vivant au milieu des jeunes et en rapport constant avec les milieux populaires,
le salésien s’efforce de discerner dans les événements la voix de l’Esprit,
acquérant ainsi la capacité d’apprendre à partir de la vie. "

Les modalités pratiques

  • La durée du Prénoviciat est de 10 mois soit du 15 Septembre au 15 Juillet
  • Les prénovices auront un mois de repos avant l’entrée au Noviciat
  • L’équipe formatrice sera composée d’au moins trois confrères dont un Coadjuteur si possible
  • L’horaire hebdomadaire tiendra compte de quatre dimensions (humaine, spirituelle, intellectuelle, éducative et pastorale)
  • La communauté où le prénovice a vécu comme aspirant a la responsabilité de préparer son entrée au Prenoviciat (contribution pour le trousseau, le passeport, les besoins de toilettes, le transport…)
  • En cas de dépenses extraordinaires de santé, (aussi pour le cas des lunettes), le prénovice est pris en charge par sa famille
  • La demande d’admission au Noviciat est rédigée avant le 24 Mai lors d’une journée de recollection organisée à cet effet
  • L’admission au Noviciat est faite par le Provincial avec le consentement de son conseil après vérification des signes authentiques de la vocation salésienne par l’équipe formatrice
  • Les analyses médicales se feront avant la conclusion du prénoviciat
  • Outre la maîtrise du Français, le prénovice s’activera à la connaissance de l’Italien et de l’Anglais.
  • L’esprit de famille entre les membres de la communauté (formateurs et jeunes en formation)
  • Une méthodologie favorisant l’assimilation de la matière à impact permanent dans la vie concrète du religieux salésien
  • La participation à l’internoviciat de la zone où le noviciat est implanté
  • Le scrutin aidant le novice à s’auto-évaluer dans la croissance ou dans la perte de motivation à la vie religieuse salésienne
  • La désignation d’un confesseur du noviciat et le soin d’accompagnement spirituel assuré par le Maître de novices
  • La présence souhaitée d’un confrère Coadjuteur parmi les formateurs
  • Une journée d’échange d’expérience et de formation entre les formateurs du Prénoviciat et ceux du Noviciat au moins une fois par an.
  • Le projet communautaire traçant les objectifs à atteindre et l’itinéraire à suivre durant l’année du Noviciat
  • Une préparation adéquate aux activités pastorales avec l’aide du Maître et/ou du Socius
  • L’entrée au Noviciat sera marquée d’une retraite spirituelle d’introduction à cette phase de formation et la Profession religieuse sera précédée de la retraite annuelle uniquement pour eux
  • L’intervention d’un psychologue (avec des sessions de formation) aidant les novices à la connaissance de soi.
  • La demande d’admission à la Profession religieuse se fera pendant une journée de recollection avant le 24 Mai
  • La communauté pourvoira aux besoins du novices, les soins médicaux y compris 
  • A la fin de la première et deuxième année de philosophie, les postnovices sont à la disposition de la province qui les a accueillis pour la philosophie et c’est à elle de s’occuper de leur insertion pastorale à moins que le provincial en dispose autrement selon le cas.
  • A la fin du Postnoviciat, le stagiaire entrant a un congé d’un mois en famille et rentre dans sa communauté le 30 Juillet 
  • Ordinairement, la durée du stage pratique est de deux ans ; elle peut dépasser ce temps selon le cas
  • Habituellement, le service pastoral lui assigné, est accompli dans l’œuvre et non en dehors de celle-ci
  • Le Directeur et le stagiaire veilleront à la régularité du colloque mensuel.
  • Le Directeur sera fidèle à la rencontre hebdomadaire de formation avec les stagiaires de la maison selon le plan de formation proposé par la province.
  • Le Directeur est proposé comme accompagnateur du stagiaire tout en laissant la possibilité d’une autre orientation
  • La communauté accompagnera le stagiaire avec beaucoup de patience en appliquant aussi le système préventif en sa faveur
  • Il participe avec intérêt aux sessions de formation organisées par la Commission Provinciale pour la Formation
  • Lors d’une combinaison entre stage et spécialisation, le stagiaire et sa communauté veilleront à l’aspect pastoral fondamentalement incontournable de cette phase
  • La Commission Provinciale pour la Formation désignera un confrère comme accompagnateur des stagiaires lors des sessions provinciales
  • Le stagiaire entrant a un congé d’un mois en famille à la fin du Postnoviciat et rentre dans sa communauté le 30 Juillet
  • Le stagiaire sortant a un congé d’un mois en famille à partir du 15 Août
  • Du 30 Juillet au 15 Août c’est le temps de passation de service entre le stagiaire entrant et le sortant
  • Au terme du stage, la communauté fournit au stagiaire le nécessaire pour l’entrée en théologie (PC portable y compris) 
  • A la fin de la première et troisième année de formation spécifique, les confrères sont à la disposition de la province qui les a accueillis pour cette phase et c’est elle qui s’occupe de leur insertion pastorale à moins que le provincial en dispose autrement selon le cas.
  • A la fin de la deuxième année de formation spécifique, les confrères retourneront en province pour la profession perpétuelle, leur insertion pastorale et un temps de repos en famille.
  • Sont impliqués pour la préparation de la profession perpétuelle : le confrère, la communauté locale et le Provincial
  • Une année avant l’échéance, le confrère manifestera explicitement sa volonté de commencer la préparation à la profession perpétuelle auprès du Provincial
  • La célébration proprement dite est d’une solennité qui la distingue de la première profession
  • La célébration aura lieu en Province
  • Un sérieux approfondissement sur les deux formes de la vocation salésienne (ministérielle et laïcale) en vue d’un choix conséquent et définitif.
  • Le même approfondissement sérieux doit être effectué avant le début de la formation spécifique, au cas où celle-ci précéderait la profession perpétuelle.
  • L’aspect économique est renvoyé au Conseil Provincial qui en établira les modalités 
  1. Directeurs
    La rencontre des directeurs (deux fois l’an : au premier et troisième trimestre)
    La participation aux conférences et sessions organisées par le regroupement des religieux et/ou par l’Eglise locale
  2. Confrères
    Des moments de recyclage pour la rénovation des connaissances et des compétences acquises après plusieurs années de service pastoral.
    Des formations modulaires organisées par des centres de spiritualité ou d’études civiles
  3. Jeunes Coadjuteurs et Jeunes Prêtres
    Elaborer un programme du quinquenuim riche en contenu
    Faire intervenir aussi des formateurs autres que les Sdb
    Elargir le choix des thèmes en dehors de ceux liés à la spiritualité
  4. Jubilaires
    Leur offrir la possibilité d’un ressourcement intérieur à travers de cours de spiritualité et de salésianité
    Collaborer avec les autres provinces dans ce sens
Retour en haut