Les jeunes sont la partie la plus délicate et la plus précieuse de la société

don Bosco

L’ORGINALITE DE L’ECOLE ET DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONLLE

La formation professionnelle et l’école salésienne naissent au Valdocco pour répondre aux besoins concrets des jeunes et elles s’insèrent dans un projet global d’éducation et d’évangélisation des jeunes qui consiste à former d’honnêtes citoyens et de bons chrétiens. Ainsi pour garantir l’avenir des jeunes (surtout les jeunes pauvres), Don Bosco :

Crée des ateliers d’arts et métiers

Aide les jeunes à rechercher le travail afin de s’insérer dans la vie sociale

Ce service est enrichi par la vocation et la présence des salésiens coadjuteurs.

Élargit son engagement en favorisant la naissance des écoles considérées

La formation professionnelle se révèle être un moyen efficace pour l’épanouissement humain intégral et la prévention du malaise de la jeunesse, pour l’animation chrétienne des réalités sociales et le développement du monde entrepreneurial.

La Communate Educative et Pastorale (CEP) garantit la responsabilité éducative et est actrice principale dans les milieux éducatifs. Pour ne pas aller en disperser,  ’élaboration du PEPS garantit la convergence des intentions et des convictions de la part de tous les membres de la CEP. La CEP veille à concrétiser des critères et des stratégies à travers le PEPS de la valeur fondamentale de la formation professionnelle et de l’école comme domaine où l’Évangile éclaire la culture et l’interpelle.

Les élèves sont les premiers acteurs du processus de formation

Ils sont représentés par certains élèves qui font le pont entre l’ensemble des élèves et la direction de l’école. Ils participent de façon créative et active à sa réalisation. Ils sont aidés à murir le sens de la vie

Les éducateurs

Selon l’expression de Bon Bosco, les éducateurs avec les jeunes forment une famille, une communauté où les intérêts des jeunes sont mis en exergue. Les éducateurs enseignent, accompagnent, assistent, travaillent, étudient et prient ensemble avec les élèves. Les éducateurs sont maîtres en classe et frères dans la cour.

Les parents comme responsable directs de la croissance de l’enfant

De dialoguer avec les éducateurs / formateurs pour l’unité de l’action éducative. De participer à travers les organes collégiaux, à la vie de l’école/CFP lors des programmations, des évaluations éducatives et des engagements dans les activités de loisir

Vivre selon l’esprit de Don Bosco!

LA PROPOSITION EDUCATIVE ET PASTORALE DE L’ ECOLE

Les écoles et CFP salésiens sont deux structures de formation systématique avec des caractéristiques propres, mais toujours avec de profonds liens. Toute vraie école salésienne mène au travail. De même tout CFP tient compte de l’élaboration systématique de la culture. L’éducateur a la tâche et l’art de penser au contenu de son enseignement au point de vue développement éducatif intégral des jeunes, au service de leur croissance personnelle.

Quelques traits essentiels de la pratique éducative et pastorale qui fait d’une école/CFP salésiens un moyen privilégié de formation, un élément valable de promotion populaire et un milieu d’évangélisation d’une particulière efficacité :

L’inspiration par les valeurs évangéliques et la proposition de la foi

On souligne l’urgence actuelle de l’engagement de nos institutions éducatives dans l’évangélisation. Toute activité à la lumière de la conception chrétienne de la réalité, favoriser l’identité catholique à travers le témoignage des éducateurs et la constitution d’une communauté de croyants animatrice du processus d’évangélisation.

L’éducation efficace et de qualité

Parmi tant de modalités à travers lesquelles on peut réaliser l’évangélisation, nous salésiens, privilégions celles dans lesquelles la préoccupation éducative est la plus respectée. Dans cette optique, les écoles / CFP offrent une proposition éducative et culturelle de qualité, dans laquelle :
- Les dynamiques d’enseignement / apprentissage sont greffées sur une solide base éducative ;
- Est cultivée une attention continue et critique aux phénomènes de la culture, du monde du travail et de la communication sociale ;
- Est offerte une mise en place ordonnée du processus pédagogique et méthodologique qui favorise, chez les jeunes, la découverte de leur projet de vie ;
- On mûrit une vision humaine et évangélique du travail ;
- On garantit une mise à jour régulière de la qualification professionnelle et de l’identité salésienne de tous les membres de la CEP à travers des formations permanentes ;
- On favorise une pédagogie appropriée (système préventif) Il convient s’assurer de la formation à tous les aspects de la profession où le jeune est impliqué dans un processus d’éducation globale et apprend les droits et les devoirs de la citoyenneté active, outre les compétences relatives au travail ; où il expérimente des comportements sociaux portant à la collaboration, à la responsabilité individuelle et à la solidarité ; où il augmente ses connaissances culturelles et structure son identité de manière appropriée pour s’intégrer dans le tissu social et civil.

La pédagogie salésienne

L’école et les CFP salésiens se rejoignent dans leurs buts par la méthode et le style éducatif de Don Bosco. Ci-dessous, l’esquisse typique de nos centres éducatifs :
- Faire de l’institution, une famille où les jeunes ont leur maison
- Il y a une présence-assistance des éducateurs parmi les jeunes
- Confiance mutuelle entre les jeunes et les éducateurs
- Vise la formation intégrale du jeune de façon singulière
- Éduquer à travers le sport, les activités culturelles (danses, théâtres…)
- Préparer à vivre dignement dans la société

La fonction sociale et l’attention aux plus défavorisés

Les éducateurs accompagnent l’insertion des jeunes dans la réalité en collaboration avec les organismes et les agences éducatives / formatives. Nos écoles et les CFP salésiens se proposent de contribuer à la construction d’une société plus juste et plus digne de l’homme. Pour ceci :
- Ils cherchent à se situer dans les zones les plus populaires et donnent la préférence aux jeunes les plus nécessiteux ;
- Ils dénoncent toute condition discriminatoire ou réalité d’exclusion ;
- Ils privilégient le critère de l’accompagnement personnalisé ;
-Ils favorisent une formation sociale systématique de leurs membres ;
- Ils deviennent des centres d’animation et de services culturels et éducatifs pour l’amélioration du milieu en privilégiant ces parcours, spécialisations et programmes qui répondent aux besoins des jeunes de la zone ;

Retour en haut