Projet de forage pour l’accès à l’eau potable en appui à la présence salésienne de MAKELEKELE de Brazzaville

MONTANT : € 11.850
NOM DU BAILLEUR : Procure salésienne MISIONES SALESIANAS (MADRID)
BAILLEURS DE FONDS : € 11.850 (la totalité)
CONTRIBUTION LOCALE : Rien à signaler (RAS)
TITRE DU PROJET : Projet de forage pour l’accès à l’eau potable en appui à la présence salésienne de MAKELEKELE de Brazzaville en République du Congo.
PERIODE : de Mars 2018 à Juin 2019.

1. Approches générales :
Un point marquant observé est celui de voir lors de l’installation du chantier avant de débuter véritablement les travaux liés au forage du puits d’eau potable, la population environnante impliquée (fait d’entrainement par propre volonté) s’impliquer en dehors de la main d’œuvre de l’entreprise sélectionnée pour l’exécution de travaux. Certains élèves ont prêtés même de leur temps libre pour donner un coup de main de sorte que les travaux accélèrent et très vite on ait de l’eau potable. Une fois les fonds mis à la disposition du curé, et l’entreprise sélectionnée en validation de son devis pour échéancier les décaissements et les phases de travaux, déjà la première semaine du mois de juin tout était fini dans les normes. 2 mois ont suffi pour obtenir un puits d’eau potable merveilleusement bien foré pour le bonheur des bénéficiaires cités dessous. Desservir l’eau potable comme objectif majeur aux élèves, personnel laïc, paroissiens et le reste de la population des alentours a été atteint sans trop des difficultés.

2. Approches spécifiques :
*activités réalisées :
Effectivement, les activités prévues et réalisées étaient cernées au tour des travaux liés au forage et pompage de l’eau potable, lesquelles ont permis à ce que les résultats soient atteints étant donné que la vie devient passable grâce à de l’eau potable qui est disponible pour le développement communautaire et durable de toute la contrée de MAKELEKELE et ses environs.
*Impacts :
Principalement les bénéficiaires de ce projet visés directement furent les élèves de l’Ecole Père Lucien YHUEL y compris les salésiens et le personnel laïc. Actuellement même la population environnante en bénéficie car ce puits d’eau potable soulage la problématique de la pénurie d’eau dans toute la contrée où se trouvent la paroisse et l’école. Raison de plus que les paroissiens et paroissiennes disséminées dans cette population sont considérés comme de bénéficiaires. Alors logiquement on dépasse le nombre de 3500 bénéficiaires. Pour ce qui est des changements, avec l’avènement de ce puits d’eau rendu effectif par les salésiens de Don Bosco de MAKELEKELE, les cas de maladies diarrhéiques causées par l’utilisation de l’eau polluée a sensiblement baissé. Il ne se pose plus un grand problème de santé à MAKELEKELE et ses environs car il y a diminution du taux de maladies diarrhéiques, bilharzioses, et anémiques. L’alimentation en eau potable vient occasionner l’amélioration des conditions de vies de bénéficiaires directs et indirects de ce projet qui vivent dans l’arrondissement de MAKELEKELE à Brazzaville, capitale de la République du Congo. Chronologiquement, lors du nettoyage du chantier comme dernière activité, il y a eu implication de la population bénévolement avec comme résultat imminent un puits capable de pomper de l’eau potable en vue de desservir celle-ci aux bénéficiaires décrits en sus. Les gens sont accompagnés au quotidien avec de l’eau potable et consommable …
3. Conclusion :
Certes, les enfants et/ou élèves de l’école professionnelle : « Ecole Père Lucien YHUELE étudient dans les bonnes conditions car pour tous usages ils peuvent utiliser une eau saine, limpide, inodore et incolore. Il y a également les fidèles de de la paroisse Saint Charles Lwanga qui accèdent à une eau de bonne qualité pour toutes les exigences. En général, il n’y a pas eu comme telles de difficultés rencontrées car une fois que les fonds étaient disponibles aussitôt le chantier a été installé puis les travaux avaient commencé droitement. Normalement cette desserte en eau potable vient normaliser et améliorer les conditions de vies de bénéficiaires, comme dit-on : «l’eau c’est la vie».

Projet de forage pour l’accès à l’eau potable en appui à la présence salésienne de MAKELEKELE de Brazzaville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut